Articles

A l'écoute de son corps...

Etre à l'écoute de son corps signifie être à l'écoute de ses sensations. Autrement dis, c'est de manger en pleine conscience et de faire confiance à son corps.

La pleine conscience consiste selon un spécialiste "à diriger son attention délibérément, au moment voulu, sans jugement de valeur."

Ainsi en adoptant cet état d'esprit lors du repas permet de reconnaître les sensations de faim et de satiété et d'établir une relation plus sereine avec les aliments et son corps.

1- Repérer les signaux du corps :

--> la faim

Qu'est ce que la faim ?

Physiologiquement parlant la faim désigne la sensation signalant qu'il est temps de manger. C'est aussi avoir le besoin et le désir de manger. Ou bien avoir de l'appétit au moment des repas et/ou une fringale pour un aliment en particulier.

Sensation d'abord assez légère au niveau de l'estomac, elle peut devenir très douloureuse si elle n'est pas satisfaite (fortes crampes). La faim survient lorsque l'organisme a besoin d'un nouvel apport d'énergie. La faim physiologique se manifeste le plus souvent par de la fatigue, maux d'estomac, sensation de vide ou de gargouillements. Parfois, elle peut même aller jusqu'au malaise et tremblement..

Notre foie stocke du sucre sous forme de glycogène. Il puise dans ce stock pour former du glucose qui est ensuite utilisé par les différentes cellules de l'organisme. La sensation de faim se déclenche lorsque les réserves de glycogène sont trop basses.

(lorsque le taux de sucre dans le sang est trop bas)

Donc le fait de laisser parler votre instinct c'est-à-dire de manger, que lorsque vous avez faim physiologiquement vous permettra de revenir à un bon équilibre de votre organisme.

Cela s'oppose à la faim émotionnelle. C'est-à-dire le fait de manger pour combler un mal-être, soulager une peine, par ennui. Mais le plus souvent nous mangeons par habitude ou parce que soit disant, c'est l'heure de manger ( 12h / 16h / 19h )..

--> Le Rassasiement

Comment savoir que l'on est rassasié ?

Notre organisme est pourvu de systèmes efficaces de régulation nous permettant d'ajuster finement les quantités d'aliments consommés en fonction de nos besoins et de conserver, année après année, notre poids d'équilibre, celui pour lequel nous sommes faits et qui correspond à notre mode de vie.

L'impression de perte de saveur de ce qui nous semblait délicieux en début de repas est un autre signal d'arrêt. Donc dés que le plaisir s'efface, il est temps de cesser de manger, quitte à prendre une collation en attendant le repas suivant.

Les premiers temps, on peut avoir à nouveau faim avant le repas suivant et avoir besoin d'une collation. Ce n'est pas grave. Ce que nous mangeons avec faim ne fait pas grossir.

Ainsi ce mécanisme est très fin et a besoin pour fonctionner efficacement à certaines conditions. Il faut que ce que nous mangeons soit nourrissant, aimer ce que l'on mange, et ne pas être en état de stress et ni perturbé par des émotions ni par des sentiments négatifs.

L'autre mécanisme est le "rassasiement global" ce qui signifie que l'on a emmagasiné assez d'énergie et que l'on est suffisamment nourri pour le moment. Elle met une bonne quinzaine de minutes à se manifester, il convient donc là encore de manger lentement, en restant attentif à ses sensations.

2- En pratique

La première chose à faire, c'est d'identifier nos émotions. Suis-je fatigué, stressé, énervé. Demandez-vous : quelle est l'émotion qui prend le dessus avant de manger ? Cela est important de se poser la question avant chaque repas (en allant se laver les mains ou en dressant la table) ou quand la faim arrive à l'improviste, en pleine journée ou dans la soirée, 1 à 2 heures après le repas..

Avant le repas demandez-vous : Ais-je réellement faim (physiologiquement) ? Ou ais-je faim par envie, par gourmandise ou pour faire comme tout le monde parce que normalement c'est l'heure de manger ?

Sinon attendez d'avoir réellement faim pour se restaurer.

A table, c'est le moment de convoquer tous vos sens. Observez la composition de votre assiette ou de votre plateau, les formes, les couleurs, les transparences, les brillances, les odeurs. Soyez attentif à la texture et aux saveurs de la première bouchée qui évolue à mesure que vous mastiquez. Manger lentement. Ne pas se forcer à finir son assiette. Faites cet exercice sans distraction (portable, ordinateur, télé, radio)

Demandez-vous :

- J'ai faim de quoi ? Manger selon vos envies du moment.

- Suis-je rassasié ? Je n'ai plus aucunes envies ? C'est le moment de s'arrêter.

Après le repas, remarquez si ce moment a été satisfaisant ou réconfortant. Ce n'est pas le cas ? C'est peut-être que vous n'avez pas assez mangé ou qu'ils vous manquent un nutriment d'une assiette équilibrée !

Ainsi, il ne faut pas se reprocher ce qui a été mangé avec excès, rassurez vous en se disant que l'on attendra d'avoir vraiment faim pour prendre le repas suivant.

Conclusions :

Faites vous confiance, la seule personne qui sait ce dont elle a besoin c'est vous. Si l'on écoute ses envies et que l'on s'arrête quand on n'a plus faim l'organisme est régulé.

Archive
Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon

Diplômée d'état

44 avenue de Lombez

31300 Toulouse

emmadiet31@hotmail.com

Tél : 06 59 39 39 95

© 2017 - EMMA NOGUES - DIETETICIENNE-NUTRITIONNISTE - TOULOUSE